Chapon farci: les fêtes le réclament

Les jours de fête, on prépare des plats spéciaux qu’on partage avec ses proches. Nous nous proposons dans cet article de vous parler d’un plat adapté pour les fêtes. Il s’agit du chapon farci.

Que savoir sur le chapon farci ?

Quand on parle de chapon, il s’agit d’un coq qui appartient à l’espèce des Gallus gallus domesticus. Ce coq est castré dans le but d’être engraissé plus tard. La castration se fait entre 9 et 10 semaines après sa naissance. Elle définit la nature même du chapon. Dans ses derniers jours, le chapon est mis en cage et nourri grâce aux produits à base de lait et aux céréales.

Le chapon farci existait depuis l’antiquité. Les romains adoraient vraiment ce plat. En France, cette spécialité se retrouve beaucoup plus dans le Mans. À cause de la cherté du chapon et des contraintes dues à son élevage, le plat a été un peu oublié pendant un moment. Mais depuis environ 20 ans, il fait son retour dans les menus en France. Il est cuisiné lors de différentes fêtes surtout celle de Noël. Le chapon est riche en acides gras insaturés qui permettent à l’appareil cardio-vasculaire de fonctionner correctement.

Comment préparer le chapon farci ?

Il existe différentes recettes de chapon. Nous vous en proposons une assez simple pour vous faciliter la tâche. Vous pourrez y ajouter votre propre touche. Pour votre préparation, il vous faut les ingrédients suivants pour 4 personnes:

  • un chapon de 1,5 kg
  • du persil
  • de l’échalote
  • 0,75 l de lait
  • du pain
  • des épinards frais
  • un œuf
  • du foie gras à moitié cuit
  • le foie du chapon
  • du sel
  • de l’huile
  • du beurre
  • du poivre

Le temps de cuisson du chapon est d’un peu plus de 2 heures.

La première étape est d’enlever tout ce qui reste comme plume sur le chapon. Puis, vous hachez l’ail, le persil, l’échalote assez finement. Mettez les épinards dans l’eau chaude que vous aurez salée auparavant. Laissez pendant 10 minutes puis sortez-les et séchez-les sur du papier absorbant. Mettez la partie molle se trouvant dans le pain dans votre lait et coupez-le en de gros morceaux. Prenez ensuite un saladier ayant un grand volume et mettez-y tous vos ingrédients. Hachez tout de façon grossière et mélangez le tout.

Allumez votre four et faites un préchauffage à une température de 180 °C. Faites une farce du chapon puis cousez-le. Passez de l’huile sur le chapon farci à l’aide d’un pinceau ou avec votre main. Mettez un peu de beurre dans un plat et déposez le chapon dans le plat. Entourez le plat de papier aluminium avec un couvercle en aluminium. Mettez dans le four et attendez la cuisson du chapon. Elle durera environ une heure. Après cette heure, enlevez le papier aluminium et retournez le chapon afin qu’il soit doré de partout. N’oubliez surtout pas de l’arroser chaque quart d’heure. Faites-le pendant une heure en plus. Assurez-vous que votre chapon est cuit, enlevez et servez. Vous pouvez accompagner votre chapon farci avec une sauce pour chapon.

Cassolette de Saint-Jacques: plusieurs variétés pour des goûts variés

Diversifier ses plats est l’une des meilleures façons pour bien manger et manger équilibré. Avez-vous déjà dégusté un plat délicieux à base de cassolette de Saint-Jacques ? Mais ce qui est bien est que vous pouvez le cuisiner chez vous en choisissant une variété parmi tant d’autres.  Mais dans cet article, nous vous donnons quelques recettes maisons de la cassolette de Saint-Jacques. Ainsi, vous pourrez varier les saveurs régulièrement.

Bon à savoir

La cassolette de Saint-Jacques est un plat délicieux qui se prépare facilement. Elle peut être cuisinée de diverses façons et avec divers ingrédients. Elle peut être accompagnée de légumes râpés, d’agrumes, de vin blanc, de fruits de mer (calamars) ou de champignons. Chacun des accompagnements constituent une variété de la cassolette de Saint-Jacques et avec un goût unique. Il est important de comprendre que chacune de ces variétés nécessite presque les mêmes ingrédients à l’exception des accompagnements qui s’y rajoutent.

Ingrédients pour la recette principale de Saint-Jacques

Vous aurez besoin de réunir comme ingrédients :

  • de l’oignon
  • de l’ail
  • du persil
  • des noix de Saint-Jacques
  • du beurre ou de l’huile d’olive
  • du vin blanc
  • de la crème.

Vous aurez besoin de cassolettes, d’une poêle et d’un four comme matériel.

Recette de la cassolette de Saint-Jacques

La cuisson de ce plat respecte un ensemble d’étapes qui sont les suivantes :

– lavez les ingrédients tels que l’oignon, l’ail, le persil puis découpez en petits morceaux l’ail et l’oignon

– vous allez sauter dans la poêle contenant un peu de beurre ou d’huile l’oignon et l’ail hachés

– vous allez cuire les noix de Saint-Jacques dans une poêle, en dorant correctement dans un premier temps les deux faces de chaque noix (dans un peu d’huile ou de beurre). Ensuite, vous ajoutez un peu de vin pour flamber

– laissez cuire puis séparez les noix de Saint-Jacques du jus de cuisson. Il est impératif de réserver le jus de cuisson

– apprêtez les cassolettes en beurrant l’intérieur de chacune d’elle. Puis, ajoutez dans chacune d’elle le mélange d’oignons et d’ail, le persil haché et les noix de Saint-Jacques. Réservez les cassolettes avec leurs contenus

– maintenant, préparez la sauce, en mélangeant dans une casserole le vin blanc, la crème et le jus de cuisson des noix de Saint-Jacques. Mettez la casserole sur feu doux, remuez correctement puis laissez cuire durant 10 minutes.

– répartissez cette sauce crémeuse sur les cassolettes puis enfournez-les dans votre four préchauffé à 180 °C pendant 20 minutes.

Recette de la cassolette de Saint-Jacques aux légumes ou aux fruits de mers

La recette aux légumes s’obtient en faisant sauter le mélange d’oignons, d’ail et de légumes hachés avant d’ajouter ce mélange dans les cassolettes. C’est après cela qu’on ajoute la même sauce crémeuse avant d’enfourner les cassolettes.

Par contre, pour la recette aux fruits de mers, on utilise généralement les crevettes et les calmars. Ces derniers sont ajoutés dans les cassolettes avant l’apport de la sauce crémeuse.

D’origine française ou belge, la carbonade flamande séduit toute l’Europe

Au-delà d’être un besoin vital, manger est aussi un plaisir. On aime ces moments de bonheur pendant lesquels on partage un bon plat avec nos proches ou seul, tout simplement. On aime honorer notre palais et c’est de bonne guerre. On ne dira pas non si on nous proposait de gouter à toutes les saveurs qui existent sur terre. Peut-être pourrait-on d’ailleurs commencer par le plat que nous proposons dans cet article. Il s’agit de la carbonade flamande. Si vous ne connaissiez pas ce plat, ce sera l’occasion de le découvrir dans ce billet.

Un peu de littérature sur la carbonade flamande

La carbonade flamande est un plat d’origine belge ou française. Non seulement le plat est facile à cuisiner, en plus, c’est un vrai régal pour les papilles gustatives. C’est un plat de résistance qui se compose de viande et de sauce. Vous pouvez cuisiner la carbonade flamande les jours de fête comme les jours ordinaires. Étymologiquement, le mot carbonade vient de charbon. En fait, autrefois, la carbonade était préparée à l’aide du charbon de bois.

Ingrédients

Le principe de préparation de la carbonade flamande varie selon la personne qui fait la préparation mais nous allons vous donner la recette traditionnelle. Ainsi, pour préparer ce plat pour 4 personnes, il vous faut les ingrédients suivants:

  • 1 kilo de viande de bœuf
  • 1 litre de bière brune (vous choisirez la bière selon le goût que vous souhaitez avoir: délicat ou sucré)
  • la cassonade
  • des oignons
  • des tranches de pain
  • du lard fumé
  • du beurre
  • de la moutarde
  • du sel

La préparation dure trente minutes et la cuisson prend un peu plus de trois heures.

Réalisation

La première étape consiste au découpage de la viande, des oignons et du lard. Vous couperez la viande en cube de 2 ou 3 cm de côté, les oignons en de grosses tranches et les lards en lardons de grosses tailles. Mettez votre beurre sur un feu doux afin de le faire fondre. Ajoutez-y les oignons que vous avez préalablement coupés. Augmentez un peu l’intensité du feu et ajoutez les morceaux de lard. Remuez au fur et à mesure. Vérifiez que les lards sont devenus roses afin de pouvoir les retirer et les mettre dans un plat. Mettez maintenant le feu à son intensité maximale afin de vous occuper de la viande. Mettez donc la viande dans la cocotte en remuant de façon régulière. Veillez à ce que la viande se colore entièrement et prenne du jus. Vous pouvez maintenant enlever la cocotte du feu et enlever les viandes que vous mettrez dans un bol. Laissez le jus dans la cocotte.

L’étape suivante sera d’ajouter la cassonade dans la cocotte afin d’effectuer une dilution avec le jus. Lorsque vous constaterez que la dilution a été effectuée, diminuez l’intensité du feu et ajoutez dans le mélange les lards, les viandes et les oignons que vous aviez enlevés. Remuez correctement et ajoutez au fur et à mesure la bière. Vous pourrez ajouter entre 90 cl et un litre de bière. Mettez de la moutarde, le pain, les épices. Couvrez la préparation et laissez mijoter. Votre carbonade flamande sera prête lorsque la sauce ne sera plus trop liquide.

Vous pourrez l’accompagner avec des frites pour votre plus grand plaisir.

Cannelés bordelais, un mélange de saveurs et de senteurs

La cuisine est un art qui fait réveiller les papilles ; une association d’ingrédients pour obtenir un produit prêt à être dégusté. Les préparations faites en cuisine sont multiples et diversifiées mais certaines sont plus appréciées que d’autres. Les gâteaux ont la particularité d’être préférés aussi bien des petits que des grands. Mais il existe toute une diversité de gâteaux et ceci en fonction des régions. Leurs réalisations diffèrent les unes des autres par les éléments utilisés. Mais le point commun est la farine de blé. Originaire de la région de Bordeaux, le cannelé bordelais est un gâteau bien spécial. À travers cet article, découvrez les contours de ce petit gâteau exquis.

Que savoir du cannelé bordelais ?

D’origine bordelaise, ce gâteau a plusieurs appellations. Il est fréquemment appelé canelet, millason, cannelé et daterait de 1930. C’est une pâtisserie parfumée le plus souvent à la vanille et au rhum. Sa pâte est molle, tendre et recouverte d’une croûte caramélisée. Il est de forme cylindrée striée de cinq centimètres de haut et de diamètre. Il est cuit au four dans un moule en cuivre. Il connaît du succès grâce au maire de Bordeaux Chaban-Delmas qui le faisait souvent servir lors des réceptions et manifestations à l’Hôtel de ville.

Recette de cannelés bordelais

La préparation de cannelés bordelais est semblable à celle de bien des gâteaux même si la différence reste au niveau de quelques détails comme présentés dans cette recette. Il existe aussi le mini-cannelé, une forme plus petite du cannelé. Pour faire du cannelé traditionnel, il est indispensable de disposer des ingrédients suivants:

  • lait
  • œufs entiers
  • jaunes d’œufs
  • gousse de vanille
  • rhum
  • farine
  • sucre en poudre
  • beurre doux
  • sel.

La préparation du cannelé bordelais ne dure que 15 minutes alors que la cuisson prend 1 heure et 30 minutes.

Pour commencer, il faut fendre la gousse de vanille et la mettre dans le lait.

Porter l’ensemble a ébullition avec du beurre.

Pendant ce temps, dans un saladier, mélanger le sucre et la farine.

Incorporer par la suite les œufs et verser le lait bouillant sur l’ensemble.

Mélanger tout doucement afin d’obtenir une pate fluide semblable à celle des crêpes.

Laisser le mélange refroidir.

Pour la phase suivante, il faut ajouter le rhum puis laisser au réfrigérateur pendant une heure. Les cannelés seront cuits dans un four à une température de 240 °C.

Faire chauffer en même temps, le four et la tôle sur laquelle les moules à cannelés seront déposés.

Une fois la pâte bien refroidie, la verser dans les moules beurrés en ne les remplissant qu’à moitié. Disposer rapidement les cannelés sur la tôle préchauffée du four puis laisser au four pendant 20 minutes.

Réduire la température à 180 °C et continuer la cuisson pendant une heure. Ceci permettra aux cannelés d’avoir une croûte brune et surtout un intérieur bien moelleux.

Démouler chaud et passer à la dégustation.